FAIT-IL FROID EN ENFER?

 

 

 


Anecdote académique tout à fait amusante

 

Le sujet qui suit a réellement fait l'objet d'un examen demi-semestre à l'Université de Washington, section chimie :

"L'enfer est-il exothermique (dégageant de la chaleur) ou endothermique (absorbant la chaleur) ? Justifiez votre réponse (par des exemples)".



La plupart des étudiants utilisèrent comme illustration de leur croyance la loi de Boyle, à savoir qu'un gaz refroidit lorsqu'il est dilaté et se réchauffe lorsqu'il est comprimé, ou quelque autre variante.


Toutefois, un étudiant écrivit ceci :

Tout d'abord, il convient de définir de quelle manière la masse de l'Enfer évolue dans le temps. Il convient donc de définir le ratio d'âmes qui vont en Enfer et celui de celles qui le quittent.

Je pense qu'on peut sans se tromper dire qu'une âme qui entre en Enfer n'en sort pas. En conséquence, aucune âme ne sort de l'Enfer.

En ce qui concerne le nombre d'âmes intégrant l'Enfer, considérons les différentes religions pratiquées à travers le monde de nos jours. Certaines de ces religions déclarent que toute personne n'appartenant à leur confession propre ira en Enfer.

Puisqu'il existe plus d'une religion prônant ceci et puisque personne n'appartient à plus d'une confession, nous pouvons considérer que tout le monde et toutes les âmes vont en Enfer.

Au vu des taux de natalité et de mortalité actuels, nous pouvons nous attendre à une augmentation exponentielle du nombre d'âmes présentes en Enfer.

Maintenant, nous considérons la proportion de volume en Enfer parce que la loi de Boyle pose que pour que la température et la pression soient toujours stables en Enfer, le volume de l'Enfer doit se dilater au fur et mesure que les âmes y sont ajoutées.

Ce qui donne 2 possibilités :

Si l'Enfer se dilate lentement par rapport au nombre d'âmes l'intégrant, alors la température et la pression augmenteront jusqu'à l'explosion finale de l'Enfer.

Il est évident que si l'Enfer se dilate rapidement par rapport au nombre d'âmes l'intégrant, alors la température et la pression baisseront au point que l'Enfer gèlera.

Quelle est donc la bonne solution ?

Si j'adhère au postulat proposé par Mlle Thérêse Banyan lors de ma 1ère année : "Il fera froid en Enfer avant que je n'accepte de coucher avec toi." et prenant en compte le fait que je n'ai toujours pas réussi à avoir une relation de ce type avec elle, j'en déduis que la solution 2 ne peut être vraie et donc je suis sûr que l'Enfer est exothermique.

Cet étudiant a eu le seul A qui ait été accordé à cet examen.

 
 










Mandryka © 2004