Alfred E. Neuman






Alfred E. Neuman par Norman Mingo

Big One
Medium One
Small One
1.29 Mo
165 Ko
59 Ko

Cliquez sur votre choix





Illustrations [1876] de Henry Holiday
pour Une Chasse au Snark
par Lewis Carrol




Le Boucher

Clicquez sur l'Image pour l'Agrandir



Le Boucher

Est-ce que le Boucher pourrait être
l'Original Afred E. Neuman ?











Mille Fois Merci à Art Neuendorffer !
Lien vers : Art Neuendorffer




 

Qui est

Alfred E. Neuman ?

origine de Alfred E. Neuman
 


Hello Everybody !

Nous avons reçu un E Mail de Art Neuendorffer
concernant l'origine d'Alfred E. Neuman :

Message : Quand Mad Magazine a été poursuivi pour infraction au copyright, la défense qu'il a choisie a été de dire qu'il avait copié l'image sur des documents remontant à 1911.

Et si c'était 1876!

Art Neuendorfferr

--------- Cliquez sur les liens : le Boucher ressemble fort à notre cher
Alfred E. Neuman, non ?

Une Chasse au SNARK (An Agony in Eight Fits) [1876] http://etext.lib.virginia.edu/images/modeng/public/CarSnar/CarSnaTi.jpg http://naiades.com/Snark/

PREFACE by Lewis Carroll

Etant donné que ce poème présente certains rapports avec la ballade du "Jabberwocky", je ne voudrais pas laisser échapper l'occasion de répondre à une question qui, souvent, m'a été posée, à savoir : comment prononcer " slictueux toves"? " L'u de slictueux " est long, comme celui de "délictueux"; et "toves" se prononce de manière à rimer avec " quinquenoves " De même le premier o de " borogoves " se prononce comme l'o de " rose". J'ai entendu des gens qui tentaient de lui donner le son des o de "Cologne ". Telle est l'humaine perversité. ."

------------------------------------------------------

What Ward "worry"? (or "Beaver Cleaver")

------------------------------------------------------

Alfred E. Neuman = BUTCHER ("an incredible dunce") http://etext.lib.virginia.edu/images/modeng/public/CarSnar/CarSnar3.jpg [Illustrations by Henry Holiday]

Le dernier de l'équipe exige une remarque
Spéciale, encore qu' il eût l'air horriblement
Sot : comme il n'avait rien d'autre en tête que "Snark",
Le brave homme à la cloche le prit sur-le-champ.

Venu comme boucher, il déclara, très grave,
Quand on eut navigué durant une semaine
Qu'il ne tuait que les castors. L'homme à la cloche
Blêmit, puis resta quasi muet d'épouvante.

Tout tremblant, il finit, pourtant, par expliquer.
Qu'il n'y avait, à bord qu'un unique castor ;
Et que c'en était un à lui, apprivoisé,
De qui l'on ne saurait que déplorer la mort.

Notre castor, venant à ouïr la remarque,
Protesta, hors de lui et les larmes aux yeux,
que même le bonheur d'aller chasser le Snark
Ne pourrait compenser un coup aussi affreux !

Il conseilla très fort le transfert du terrible
Boucher sur un autre vaisseau. solution
Qui, pour l'homme à la cloche, était incompatible
Avec les plans tracés pour l'expédition

Ayant déjà beaucoup de mal à naviguer
Avec une cloche et un bateau seulement,
Pour sa part il craignait de devoir décliner
L'honneur de commander un second bâtiment.

Le mieux, pour le castor, était donc d'acheter,
Au décrochez-moi-ça, une cotte de mailles,
Pensait le boulanger; et puis de s'assurer
Sur la vie auprès d'un cabinet en renom :

Le banquier l'affirma en offrant, pour un prix
Raisonnable, de louer, ou, encore, de vendre
Deux excellents contrats, l'un contre l'incendie,
Et l'autre contre les ravages de la grêle.

Depuis ce triste jour, chaque fois, néanmoins,
Que le cruel boucher était dans les parages,
Le castor s'appliquait à regarder au loin
Et affectait
une réserve inexplicable.

http://etext.lib.virginia.edu/images/modeng/public/CarSnar/CarSnar7.jpg

"Deux à un ajoutés; si, au moins, gémit-il,
On pouvait faire ça sur les doigts et les pouces ! "
Songeant, l'oeil larmoyant, qu'en ses jeunes années
Il avait négligé l'étude du calcul.

"On peut rattraper ça dit le boucher, je pense.
On doit rattraper ça j'en suis persuadé.
On va rattraper ça ! Du papier et de l'encre,
Les meilleurs qu 'on ait le temps de se procurer."

Le castor apporta du papier, un buvard,
Des plumes, de l'encre à profusion, tandis
Que des êtres hideux sortant de leurs repaires,
Epiaient nos héros de leurs, yeux arrondis.

Le boucher, absorbé, ne les remarqua guère,
Alors qu'écrivant, une plume à chaque main,
Il expliquait tout en un style populaire
Que le castor pouvait assimiler fort bien.

"Trois étant le sujet sur quoi, nous raisonnons -
C'est un chiffre des plus commodes à poser -
Nous ajoutons sept, à dix, puis multiplions
Le total par, de huit, mille diminué.

"Le résultat ainsi obtenu, voyez-yous,
Nous le divisons par neuf cent quatre-vingt-douze ;
Nous soustrayons dix-sept : la réponse doit être
Absolument exacte et parfaitement juste.

(traduction d'Henri Parisot)

------------------------------------------------------

Art Neuendorffer

 

Page précédente : Alfred E. Neuman : Photos et Documents

Retour page précédente


Merci de votre Visite !

retour à l'accueil

Visitez notre Sponsor :

Le Site Officiel du Concombre Masqué



visitors
since the
13th of january 2003