retour

suite

Le retour du Concombre Masqué
retour au Bain de Minuit

"L'Hebdo", octobre 1990

Tous en scène, côté jardin potager

Un entretien de Mandryka avec Antoine Duplan (l'Hebdo) en octobre 1990, à l'occasion de la création et la mise en scène des "Aventures Potagères du Concombre Masqué" par Alicja Kuhn et "KitschPanikkk" au théâtre du Caveau à Genève, et la sortie de l'album: "Le Concombre Masqué dépasse les bornes" (Dupuis).

Le Concombre masqué est reparti pour de nouvelles aventures. Par la bande dessinée mais aussi au théâtre. Mandryka évoque la vie de son fabuleux légume.

.Quelque part au bout du monde, dans le désert de la Folie Douce, se dresse la silhouette altière du cactus-blockhaus. C'est là que vit le Concombre masqué. Avec son ami Chourave, il vaque à ses occupations: faire burner les mauves, pêcher le berdulaire, siffler un verre d' achedeuzo à l'ombre d'un paradoxe en fleur, se régaler d'un bon frigouli aux broutches molles ou simplement jouer au grumeleux désappointé. Les deux amis se lancent aussi dans des aventures plus sérieuses (lutter contre le Grand Patatoseur) ou des quêtes essentielles (trouver l'endroit où la nuit tombe)...

... Apparu le 1er avril 1965 dans "Vaillant Le Joumal de Pif", le Concombre masqué a introduit l'absurde dans la bande dessinée française et contribué à faire d'elle un art majeur. Mais dans quel repli de l'inconscient Nikita Mandryka a-t-il déniché ce légume? Son grand-père commandait un navire de l'escadre russe débarquée à Bizerte, en Tunisie. Démobilisé, il avait trouvé un travail de gardien dans une station de pompage d'eau. "Au milieu des dunes, il y avait une petite cabane où on habitait et un jardin où mes grands-parents cultivaient des champs de fraises (en anglais "Strawberry Fields", réd.). Quand venait la saison des fraises, on se baladait à plat ventre pour les manger. En fait, je vivais dans un monde qui était un peu celui du Concombre masqué, c'est-à-dire des enfants au milieu des fruits et légumes qui faisaient ce qu'ils voulaient, et une mémé qui essayait de les raisonner."


Entre une orgie de fraises et une partie de jeux, le petit Nikita Mandryka se passionne pour l'âge de sept ans, il reçoit son premier "Journal de Spirou". Il voit encore la couverture: Fantasio accroché au ballon du professeur Samovar (image-144Ko) (image-255Ko). Avec son cousin, il crée "Super Digest", un journal de huit pages où ils recopient "Tex Willer", les BD d'Erik et "Lucky Luke". Enfin, Mandryka tombe sur "Alice au Pays des Merveilles" et découvre les Marx Brothers: Le Concombre, qui passe une bonne partie de ses loisirs de l'autre côté du miroir, est cousin d'Alice et filleul d'Harpo. Passionné de cinéma, Mandryka fait l'IDHEC. Quand il en sort, il s'aperçoit qu'il n'a aucune idée des films qu'il veut raconter. Pour gagner sa croûte, il se toume vers la BD. Et "comme tout le monde faisait des animaux fabuleux", il choisit un légume "pour être original, pour que ça se vende mieux". Le choix du concombre s'impose. "Evidemment, il y a des raisons psychanalytiques, c'est très phallique un concombre. Le héros, c est le phallus. Les petits animaux aussi, au sens d' objet du désir. C'est le truc qui est partout et nulle part, le lutin, Peter Pan..."

Mandryka recommande la lecture du Concombre depuis l'âge le plus tendre. Il a toujours ménagé deux niveaux de lecture, un pour les petits, un pour les autres: "J'aime raconter des choses philosophiques, abstraites, de façon amusante. Décrypter les images de l'inconscient en faisant rire." S'il a lu Freud, Marx, McLuhan et des ouvrages sur la physique quantique, c'est avant tout dans la vie quotidienne que Mandryka puise l'inspiration de ses fables absurdes. Quand il fait une expérience kafkaïennne avec la Sécurité sociale, il se "venge" avec une BD: "Je gagne deux cents balles et en plus je me fous de leur gueule."

Ses lectures l'inspirent aussi. Il vient de découvrir que Castaneda compare la connaissance à une mouche. Alors il improvise une prochaine aventure potagère: le Concombre s'habille en bonze, il explique à son disciple Chourave que la connaissance n'est qu'une mouche. Une mouche arrive, et paf! plus de connaissance! Chourave fonde une secte de tueurs de mouches. Tous les éléphants deviennent ses disciples et font du bruit avec leurs fly-tox. Et le Concombre avec son masque à gaz se lamente: "Ils sont bêtes, c'est pas possible! Chaque fois c'est pareil, vous badibulguez tout!"

"Le Concombre masqué" est un chef-d'oeuvre de la bande dessinée. Il a enseigné à deux générations que la ligne droite n'est pas le chemin le plus court pour relier deux points, il a enrichi le vocabulaire d'expressions savoureuses, "huile à pneu", "tarte à bretelles" et, bien sûr, "bretzel liquide". Il a aussi été un détonateur: parce qu'en 1972, Goscinny avait refusé de publier "Une histoire sans titre" du Concombre, Mandryka avait claqué la porte de "Pilote" pour fonder "L'Echo des Savanes" avec Gotlib et Bretécher. Et malgré ça, Mandryka n'est toujours pas à l'Académie française. Pendant cinq ans, il a même arrêté de dessiner, déprimé. Et puis, l'an dernier, il est revenu en force avec "La Dimension poznave" (Dupuis), une somme en deux volumes dans laquelle il réorganise tous ses thèmes. Aujourd'hui, il dévoile une autre facette de son talent avec un album de gags, "Le Concombre masqué dépasse les bornes", moins épique mais tout aussi drôle (Shakespeare). Regonflé à bloc, Mandryka parle de rédiger l'"Encyclopdia Poznavis", fonder un fan-club du Concombre et d'éditer en PAO, "comme les premiers journalistes de l'Ouest", un journal réservé aux amis du Concombre et aux explorateurs de la dimension poznave.

Le Concombre est-il en passe de devenir enfin une star? Un fabricant de hamburgers s'intéresse à lui, un voilier de transat porte son nom. Et puis, à Genève, le fabuleux légume s'apprête à brûler les planches. Alicja Kuhn, artiste d'origine polonaise, a mis en scène Euripide, Brecht ou Shakespeare avant de tomber amoureuse d'une image du "Génie des alpages": un mouton skiant sur les autres moutons par défaut de neige. Avec la compagnie Kitschpanikkk, formée de treize jeunes acteurs du Conservatoire populaire de Genève, elle adapte la BD de F'Murr. Le succès est énorme. La metteur en scène, qui confesse une totale ignorance de la bande dessinée, se tourne vers Mandryka. Quand le Théâtre du Loup a adapté "Krazy Kat", il s'est appliqué à recréer l'esthétique de la bande de George Herriman. Alicja Kuhn a choisi une autre démarche: transcrire les dessins en lignes de force. Il n'y aura pas de cactus-blockhaus sur scène, ni de masques en papier mâché, mais un groupe de rock (Ma Kasch Bonno) et dix comédiens incarnant tous les éléments de la dimension poznave (soleil, lune, nuit, éléphants, réveille-matin...), mais aussi les différentes facettes du Concombre. "Le Concombre sera enfin démasqué", rit Alicja Kuhn. Attention: on sait que ceux qui voient le légume sans son masque perdent immédiatement la raison...

Antoine Duplan

"Les Aventures potagères". Par la Kitschpanikkk-compagnie. Genéve. Théâtre du Caveau. Jusqu'au 23 novembre, 20 h 30. Dimanche 10, 16 h. "Le Concombre masqué dépasse les bornes". De Mandryka. Dupuis, 48p.


Trois énigmes élucidées ------------------------------------------------------------------------

Dans son édition du 4 Octobre 1990 au terme de l'article consacré à "La Dimension poznave", "L'Hebdo" posait trois questions: 1. Avons-nous rêvé le Concombre ou est-ce lui qui nous a rêvés? 2. Le jardin potager est-il en expansion? 3. Chourave peut-il participer du principe anthropique? Mandryka a répondu à ces questions: 1. Le Concombre est un être de rêve, donc nous le rêvons en permanence et il donne un sens au monde. 2. Je ne sais pas, j'ai lu beaucoup de bouquins sur la théorie du big bang. Je n'y crois pas. C'est une très jolie théorie mais on n'a toujours pas trouvé ce qu'il y avait au début. 3. Il ne le peut pas, puisque c'est un légume... (Bravo! C'était une question piège!)


Lire : "Les 1001 influences du Concombre Masqué" - un entretien avec André Chourave...

Lire : "Les 1001 visages du Concombre Masqué" - un entretien avec Benjamin Stroun...



Les Albums du Concombre Masqué

Liens sur Le Web :

http://www.bdoubliees.com/vaillantpif/series1/concombre.htm

http://membres.lycos.fr/chclaute/M/Mandryka.html




Vous recherchez des Albums du Concombre ?
Consultez :
Price Minister

Le prix de vente maximum conseillé, et généralement appliqué par les vendeurs, est 50% du prix neuf pratiqué en magasin.

suite

retour


Paru dans L'HEBDO
Octobre 1990

Mandryka : Biographie Express
Galerie de Dessins et Illustrations

ICI

Bibliographie :
1. Chez Dargaud et J'ai Lu



Les Aventures Potagères
(Dargaud)






Les Aventures Potagères
(J'ai lu)






Le Retour du Concombre 1975
(Dargaud)






La vie quotidienne du Concombre
(Dargaud)






Comment devenir Maître du Monde 1981
(Dargaud)






À la recherche du Broutchlag Mordoré
(Dargaud)

une planche de l'album





Le Concombre contre le Grand Patatoseur
(Dargaud)




La suite de la Bibliographie :
2. Chez Dupuis


 
Visitez notre Sponsor :

retour à l'accueil









Mandryka © 2004