LA LETTRE DU CONCOMBRE
ON VOUS DIT TOUT ON VOUS CACHE RIEN
dimanche 2 avril 2006
 

 

| KEEP ON ROCKING ! | Crayon Graphite sur Papier Offset Bleuté 40 g | 16/03/06


Mes chers Légumes,
Nous voici donc arrivés au terme de cette longue parturition, et je ne suis pas mécontent que ça se termine. Je vais pouvoir enfin prendre quelque repos (ne pas oublier la sieste!) et attendre la parution de l'album, qui est prévue pour novembre 2006.

Pour voir toutes les pages disponibles sur le site, rendez vous au sommaire.

Bonne lecture.

posted by concombre | 02/04/06


LE CONCOMBRE FAIT-IL DE LA MUSIQUE ?
On peut se poser la question à l'écoute de de mon dernier HIT : "Elle était sybarite" : Est-ce de la musique ? Est-ce une chanson ? On peut en douter à l'écoute de ce que vous entendez en ce moment, et dont vous pouvez lire les paroles à votre droite, sur cette page, ainsi que sur la page 54 du bAIN de MINUIT, dans l'image DEUX. En voici le MP3, que vous pouvez télécharger en cliquant ICI. L'enregistrement n'est pas terrible, c'est toujours les mêmes accords, c'est d'accord, mais je ne suis ni un pro ni un requin de studio. Je fais ce que je pneu et je l'ai fait comme j'ai pu sur un Mac portable avec GarageBand. Il m'a fallu recommencer pendant trois jours de suite pour arriver à une prise à peu près écoutable, et j'espère bien faire mieux un autre jour. Sur la page 53, dans l'image DIX, vous allez en découvrir une autre : "Je veux vivre avec mon temps" (et non pas : "Je veux vivre avec Montand"), autrement dit : "L'Hymne au Progrès". Son MP3 est téléchargeable en cliquant ICI. Certains voudraient y voir un "'Hymne au Bougisme". C'est leur droit (le plus strict), mais que faire d'autre ? Quel profil adopter devant cette "'Hystérie du Changement" qui déferle du futur ? Comment lutter contre l'inertie des adhérences et les pesanteurs retrogrades qui nous assaillent de toutes parts sans crier gare et sans coup férir dans ce monde cruel dans lequel on nous fait vivre ? Comment faire avancer les choses sans faire reculer l'Homme ? Est-ce à Rhone-Poulenc d'en décider ? À vous de voir. La question fait débat.

Rappelons que "Le jour se lève sur Abilène" est toujours écoutable sur la page 44, dans l'image UN et que son MP3 peut être téléchargé en cliquant .

LES REACTIONS DE LA PRESSE SONT UNANIMES !

- Ce n'est pas de savoir si c'est écoutable ou non qui fait question, c'est de savoir comment le faire taire! : "la Sentinelle des Ardennes"
- Assez ! "La Voix du Jura"
- Les bras m'en tombent ! " Joe Mammy Blue"

posted by concombre | 02/04/06


NOUVELLES DU MONDE

Quoi de nouveau sous le soleil? Comme vous pouvez le constater, pas grand chose, pour ne pas dire moins que rien. Nous venons d'assister à un énorme bouleversement social, provoqué par la volonté inflexible d'imposer une flexibilité à ceux qui n'en veulent pas et pour aboutir à quoi ? Promulguer une loi pour ne pas l'appliquer , puisqu'on va aussitôt la remettre sur la table pour la rediscuter. Avons-nous résolu pour autant le problème ? Hé bien, ça va peut-être vous étonner, mais force nous est de répondre : oui. En effet, comme le disait Henri Queuille : " Il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout". Dont acte. Et voilà.

Nous avions dernièrement appris trois mots nouveaux : Tsunami, Tiramisu et Chikoun Gounia, j'en ai découvert personnellement un nouveau, que je livre à votre délectation, c'est le mot : "voilà". Comme vous le savez, j'écoute beaucoup la radio et je regarde aussi la télé. Oui, je sais, je ne devrais pas. C'est pas très bon pour la santé. Mais bon, j'ai inventé un nouveau jeu pour quand je m'ennuie trop. Comptez (on peut même organiser des concours) le nombre de fois que le mot : "voilà" est prononcé quand l'invité ne sait plus quoi dire pour ponctuer une phrase, et vous serez surpris. Mais ce n'est pas moi qui lui jetterai la première pierre, vu que je ne serai pas le dernier à l'employer, si d'aventure j'étais invité à un débat. Ce qui m'étonnerait, vu qu'à la télé, on invite toujours les mêmes à faire leur promo, mais jamais quelqu'un qui fait de la BD. Pourquoi ? Là n'est pas la question. On entre dans un autre débat et que voilà.

posted by concombre | 02/04/06


LA BD N'EXISTE PAS

Ce qui ne SE VOIT PAS à la Télé n'existe pas. La BD ne passe jamais à la Télé, donc la BD n'existe pas. Dont acte et CQFD.

Ce qui n'empêche pas d'avoir un avis éclairé sur la question. Le mien en l'occurence, et je le partage. Question : Pourquoi ne parle-t-on jamais de BD à la Télé ? Réponse : Parce que la BD n'est toujours pas considérée comme un art. Question suivante : Pourquoi la BD n'est-elle toujours pas considérée comme un art ? Réponse : Parce qu'on en parle pas. C'est comme ça. Et voilà. C'est pas tous les jours dimanche, mais c'est en tous cas l'intéressante conclusion à laquelle est arrivée L'association qui a décidé de mettre un terme à cette discordance criante en initiant une nouvelle revue de BD absolument superbe : "L'Éprouvette", que tout amateur se doit d'entreposer dans sa bibliothèque, et dont le projet est justement de parler et de faire parler de BD, bref qui lance un appel pour la création ex nihilo d'une véritable CRITIQUE de BD, qui par son existence même aura pour tâche de promouvoir l'artisanat industriel du "Petit Mickey" au rang de Noble Art, tout comme la boxe. Et que voilà !

(lire l'éditorial de Jean-Christophe Menu : page 1 / pag 2 / page 3 / page 4)

Ce qui n'est pas mal pensé : Avec son urinoir rebaptisé en "Ready Made", Marcel Duchamp a démontré qu'il suffisait d'exposer n'importe quelle saloperire dans un musée agréé et subventionné pour l'élever au statut d'oeuvre d'art. Phillipe Muray s'en est gaussé en son temps et je ne résiste pas au plaisir de vous communiquer un de ses articles sur le sujet, repris de son livre paru aux Belles Lettres : "Moderne contre Moderne" et intitulé je crois : Pauvre Coco ! (pour lire cet article, cliquez ICI... Ah zut! je ne retrouve pas mon exemplaire pour vous le scanner, j'ai encore du le prêter. Dès que je le retrouve, promis, juré, je mets l'article en ligne !). Bourdieu a démontré dans son livre : "Sur la Distinction", paru aux Editions de Minuit en 1979, que ce sont les décideurs symboliques qui décident de ce qui est art et de ce qui est crotte. Et parmi les décideurs symboliques, il y a les critiques d'art. Il suffirait donc de développer une "Critique d'Art appliquée à la BD" (en des termes abscons de préférence, ce qui impressionnera favorablement le troupeau cultivé et intimidera les analphabètes), pour opérer la même transubstantiation subliminique qui sacralisera enfin notre média adoré, car c'est un média, ne l'oublions pas.

Puissamment raisonné, mais n'empêche que melba, le problème est : qui va s'y coller ? En tous cas, l'équipe de "L'Éprouvette" semble décidée à y mettre la pression et la passion. Ça méritait d'être signalé. Soutenons les ! Ils m'ont envoyé leur revue. J'ai trouvé ça sympa, mais je me suis bien demandé bien pourquoi ils me l'avait envoyé à moi. Alors je l'ai lu toute entièrte, du début à la fin, ce qui m'a passionné (si, si, c'est vrai!) et j'ai découvert, au détour d'une page, qu'ils parlaient de moi, en des termes ma foi fort élogieux, j'en suis très honoré et je les en remercie. Ils me citent page 161 et 162 , dans l'article de Christian Rosset : Avis d'Orage en Fin de Journée et pages 178 , dans l'article de Jean-Christophe Menu intitulé : Avant-Garde et Ultra-Critique. Bretzel Liquide ! J'étais déjà entré par la grande porte dans le Patrimoine Culturel Français et me voici maintenant dans l'Avant-Garde ! C'est Noël ! En plus, je suis plutôt en bonne compagnie : Moebius que je considère comme le plus grand dessinateur de BD contemporain DE TOUS LES TEMPS, et dont l'abum : Le Major Fatal et son Garage Hermétique est pour moi LE CHEF d'OEUVRE ABSOLU de la BD, à mettre au même niveau dans un autre genre que le Krazy Kat de Georges Herriman (et juste après ? Placid et Muzo d'Arnal et Jean Ollivier), et cerise sur le gateau, en compagnie de Jean-Claude Forest, que je considère comme mon véritable père spirituel, puisque je lui ai emprunté son Copyright que j'ai peint en vert pour en faire le personnage principal de mon histoire. / voici une photo de Moebius avec Georges Moustaki /

J'aimais aussi beaucoup son trait de pinceau, quel moelleux ! C'est à tomber à genoux ! Je n'ai jamais compris comment il faisait. Mais il n'a pas été le seul à qui j'ai emprunté, loin de là ! À Tarzan, j'ai emprunté les éléphants, et aux Frères Marx tout le reste. Comment pourrait-on oublier que Groucho Marx a dit : "Quoique vous nommiez, je suis contre" ? Pour plus de détails, prière de consulter la page où tout ceci vous sera expliqué : Les Mille et Une Influences du Concombre Masqué. C'est ICI

A propos d'ART en BD, je voudrais vous signaler un superbe livre d'ART paru chez Dargaud et intitulé sobrement : SNOOPY & LES PEANUTS, L'édition Intégrale du Chef-d'Oeuvre de Charles M. SCHULZ, Strips et Pages du Dimanche, 1950-1952. J'ai toujours adoré LES PEANUTS, qui m'ont beaucoup inspiré. J'ai commencé à les lire vers les années 57-58, en les dévorant chaque semaine dans les pages du dimanche des journaux qu'on pouvait consulter au Centre Culturel Américain, place de l'Odéon, en face du Monaco, ce bar mythique, et j'allais acheter des recueils chez Brentano's à Paris. Un livre et un auteur absolument magnifique. Je ne comprends pas pourquoi il n'est jamais passé à Apostrophes. / La Couverture du Livre / Une Page / Une Planche

Bon. Assez élucubré pour aujourdhui. Le contrat pour l'album a enfin été signé. Il paraîtra cet automne ou en début d'année prochaine. Et sur ce, je vais me coucher.

A propos, vous savez d'où vient le mot "élucubrer" ? Du latin "lucubrum" : "petite lampe à huile". D'après le Petit Robert, élucubration vient du bas latin elucubratio, de elucubrare "travail, éxecuter en veillant" (donc à la lumière d'un lucubrum : "petite lumi�re". Moderne et péjorativement : Oeuvre ou théorie laborieusement édifiée et peu sensée. "Les élucubrations de tous ces entrepreneurs de bonheur public" (Baudelaire).

Dans la pénombre de la chambre à coucher (le cubiculum, généralement dans le coin le plus reculé de la maison), le lit-pour-dormir romain servait parfois aussi tant bien que mal de lit-pour-lire; à la lumière d'une chandelle faite de tissu imprégné de cire, le lucubrum, les Romains lisaient et "élucubraient" dans un calme relatif : dégustez tous les détails de cette activité de loisir, à l'époque où on savait encore vivre, sur cette page de LIRE.

Pour approfondir la question et élargir le débat, on peut aussi consulter utilement la page : http://www.patrimoine-de-france.org/mots/mots-acade-32-15771.html

Bonne Lecture.

Le Concombre Masqué

posted by concombre | 02/04/06


EL GATO MONTES

Mon copain et néanmoins ami Walter Fahrer, qui est arrivé aux mêmes conclusions que moi, s'est décidé lui aussi à mettre en chantier son propre site, pour faire exister son héros : El Gato Montes, sur la toile. Comme quoi, il existe une autre vie ailleurs qu'à la Télé. Dans son dernier album, il visite la Corse. Pour découvrir son site, qui se développe avec bonheur de jour en jour, avec des aperçus de ses différents albums, et toutes les séries qu'il a publiées, ses dessins, ses illustrations, sa biographie et les dates de ses prochaines dédicaces, enfin tout et tout le reste, cliquez ! C'est ICI : http://www.gato-montes.com/

posted by concombre | 02/04/06


LE CONCOMBRE REÇOIT UN PRIX (NON AGRICOLE)

Cet document extraordinaire nous a été communiqué par Mariano Alda, à l'occasion de la publication du livre qui retrace La véritable histoire de VAILLANT, "le journal le plus Captivant"! Voir tous les détails plus bas

posted by concombre | 02/04/06


VAILLANT : "LE LIVRE!"

J'ai adoré le livre que Richard Médioni, 'Hervé Cultruet Mariano Alda ont consacré avec beaucoup de bonheur à VAILLANT, "le journal le plus Captivant"! 1942-1969 : La véritable histoire d'un journal mythique. C'est pour moi le plus beau journal de bande dessinée de tous les temps! Surtout que c'est dans les pages de ce journal que votre serviteur, le Légume Justicier, a vu le jour. J'ai toujours adoré ce journal : Pour moi, c'était le plus grand, le plus beau, le plus magique. C'était le journal qui avait les meilleurs dessinateurs du Monde !

DANS TOUTES LES BONNES LIBRAIRIES EN AVRIL 2006 (diffusion professionnelle: Le Comptoir des Indépendants - Tél.: 01 56 93 45 10)

L'ÉDITION COLLECTOR NUMÉROTÉE, TIRAGE LIMITÉ À 400 EXEMPLAIRES accompagnée d'un magnifique tiré-à-part EST AUJOURD'HUI EN VENTE EXCLUSIVEMENT SUR CE SITE : www.pif-gadget-le-livre.com/

Pour d�autres infos: http://193.251.82.94/pif-collection/newslast.html#article_2

Qu'on se le dise !

posted by concombre | 04/03/2006


PHILIPPE MURAY, TU NOUS MANQUES !
Philippe Muray nous a quitté mais son rire résonne encore parmi nous. Je vous cite l'intro d'un entretien qu'il accorda à Vianney Delourme le 23/01/2003, et qui est toujours d'une brûlante actualité, pour ne pas dire d'une actualité brûlante .

Il y a peu, Michel Houellebecq se réjouissait (dans Le Figaro) qu'en 2002, le talent de Philippe Muray ait enfin été reconnu à sa juste valeur. Romancier (On ferme), essayiste (Céline, Le XIXème siècle à travers les âges) et pamphlétaire brillant, Philippe Muray n'a de cesse de brocarder cette époque. Il en tire un dictionnaire des idées reçues régulièrement remis au (dé)goût du jour, s'inspirant "des choses minuscules et des choses gigantesques. Des choses cocasses et des choses tragiques". Le 11 septembre, le basculement dans l'euro, les dernières élections présidentielles en France, d'invraisemblables bûchers de vaches folles, des accusations, des paniques collectives, et ainsi de suite. C'est de tous ces événements, et de bien d'autres choses encore, que traitent les soixante-quinze textes ou entretiens, de longueur inégale, qui composent Exorcismes spirituels III. Son but, tirer le portrait de notre époque et de le faire le plus concrètement, mais aussi le plus drôlement possible : "La ridiculisation du monde tel qu'il va est une discipline encore dans les limbes. Faire rire de cet univers lamentable, dont le chaos s'équilibre entre carnavalisation enragée et criminalisation hargneuse, entre festivisation et persécution, est la seule manière, aujourd'hui, d'être rigoureusement réaliste."

Lire ICI tout l'entretien mis en ligne sur le site www.parutions.com. Et lire ses livres. C'est jubilatoire comme exercice. Je ne m'en lasse pas.

Liens Annexes :

Lire sur ce Site : L'ENVIE DU PÉNAL par Philippe Muray

Philippe Muray - " Minimum Respect " :
http://vulgum.org/libre/article.php3?id_article=569

BONUS : LE MP3 de Philippe Muray "Ce Que J'aime", que vous avez découvert dans la Lettre du Concombre N° 32, est téléchargeable ICI.

Tous droits réservés © 2006 Philippe Muray & Collectif Blom.

posted by concombre | 16/03/06


UNE SOCIÉTÉ DE CHIENS par Éric Dupin

Votre serviteur a eu l'insigne honneur et la joie sans mélange de réaliser un dessin pour la couverture d'un livre qu'il a beaucoup apprécié, un livre écrit par Éric Dupin, édité au Seuil, et qui s'appelle : "Une Société de Chiens. Pour en voir la couverture, Cliquez ICI. Pour vous mettre en bouche ce délicieux pavé dans la mare qui porte comme sous-titre : "Petit Voyage dans le Cynisme Ambiant", voici de quoi ça parle :

Qui croit encore à ce qu'il fait ? Nous vivons dans une société d'acteurs désabusés. L'effondrement des idéologies et des croyances laisse libre cours au jeu des petits calculs et des grands intérêts. Le cynique moderne se situe en apparence aux antipodes de son ancêtre de l'Antiquité. Mais, se prenant pour un Dieu et vivant comme une bête, il partage avec Diogène le mépris du genre humain. Or cette maladie de la morale sociale se révèle contagieuse. Le cynisme des puissants exerce des effets en cascade sur l'ensemble de la société. Instrumentaliser autrui sans scrupules, tout ramener à soi, profiter de la confusion des genres, abuser du pouvoir de l'argent, professer que toutes les vérités se valent : nos cyniques ont plus d'un tour dans leur sac pour se frayer un chemin dans un monde réduit à une jungle. Cet essai démonte quelques uns de ces stratagèmes maîtrisés par d'importants personnages. De Thierry Ardisson à Nicolas Sarkozy, en passant par Jean-Marie Messier ou Bernard-Henri Lévy, les cyniques tiennent le haut du pavé dans nombre de sphères. Le moralisme ostentatoire du discours public masque mal ce règne généralisé de la ruse et cette primauté des rapports de forces. Promoteurs d'un état de défiance généralisée, les cyniques nous préparent une société de chiens.

Ça fait froid dans le dos, non ? Pour en savoir un peu plus sur l'actualité de ce siècle vu par quelqu'un qui ne mâche pas mots, je vous recommande de consulter son Blog : Les murmures d'Eric Dupin, Chronique d'actualité, plus ou moins lapidaire et régulière. Ou alors, Cliquez .

REVUE DE PRESSE: Nouvel Obs Paris, Politis, Site Vulgum

Bonne Lecture

Le Concombre Masqué.

posted by concombre | 16/03/06


EXPOSITION : "Le Concombre Masqué"

L'exposition-vente de planches originales du Concombre Masqué continue d'attirer un nombre incroyable d'amateurs éclairés qui se pressent en foules de plus en plus denses dans la "Galerie 9e art", 4 rue Crétet, 75 oo9 Paris - métro Anvers ou Pigalle (voir document ci-dessus). A moins qu'ils s'y soient rassemblés pour se livrer à des attouchements illicites sur les charmantes hotesses de la Galerie 9e art susnommée ? On croit rêver !

Tous les détails, et les planches encore en vente sont visitables sur le Site :
www.galerie9art.com

posted by concombre | 16/03/06


BIS REPETITUM

Je suis fatigué de me répéter. Oui, je sais bien que tout a déjà été dit et que je me répète, mais comme personne n'écoute, il faut bien que je me répète une fois de plus :

1. Une statuette du Concombre a été réalisée par LIKE AN ANGEL à l'occasion de l'anniversaire des 10 ans du festival BD dans l'AIN. Pour les détails, pour voir comment qu'elle est, son prix, où vous la procurer et toutes ces sortes de choses, sautez directement sur la page idoine en cliquant ICI

2. LE BAIN de MINUIT va être publié au cours de cette année par les Editions DARGAUD, le contrat est en cours de signature. Et ceci grâce à vous, car vous avez réservé le meilleur accueil à L'Intégrale du Concombre. Ce dont je vous remercie du fond du coeur.

Bonne Lecture.

Le Concombre

posted by concombre | 16/03/06


LE BAIN DE MINUIT (Toutes les images !)

Pour ceux qui débarquent et qui veulent commencer par le début, cliquez ICI .

Bonne lecture.

La Saga continue.

Portez-vous bien.

Signé : Le Concombre

Secrétaire Perpétuel du Mouvement en Lutte contre le Dernier Tabou à Briser : la Malédiction du Travail.

posted by concombre | 22/01/2006


LES CHOSES ASSEZ ANCIENNES MAIS TOUJOURS D'ACTUALITÉ :

"TOUS DANS LE BAIN", une BD du Concombre parue dans les Années Pilote et reprise dans "L'Intégrale du Concombre" a été mise en ligne (pour ceux qui ne connaissaient pas). Vous pouvez la consulter en cliquant : ICI.

Quatre nouvelles pages d' "ANODIN et INODORE", parues dans "L'Echo des Savanes" ont été mises en ligne. Vous pourrez les consulter en cliquant ICI : Anodin et Inodore : L'Aventure est au Coin de la Rue.
Et les autres histoires d'Anodin et Inodore se trouvent toujours au même endroit : http://www.leconcombre.com/galerie/echo2.html

Un article paru dans Le Temps, en janvier 2005, sous la signature de Luc Debraine : "LE CONCOMBRE ÔTE ENFIN SON MASQUE" : page 1

Ma première BD publiée ! Elle fait quatre pages et met en scène : PROSPER, habitant de la planète FARCE.

Une page de plus sur LA VIE DES ESCARGOTS

Et pour ceux qui se souviennent, une histoire en 7 pages parue dans les premiers numéro de l'Echo des Savanes : LA VESTE. C'est un peu plus hard. Mais c'est la vie.

Vous pouvez consulter encore la première histoire du Concombre. Je l''ai mis en ligne sur le site à l'adresse :
http://www.leconcombre.com/bio/poursuite/00A.html

Et pour ceux que ça intéresse, il y a toujours les deux pages sur "LES MILLE ET UNE INFLUENCES DU CONCOMBRE" : page 1 / page 2

Le Concombre y parle de ses origines, en particulier de la BD de Jean Claude Forest : "LE COPYRIGHT", qui a été d'après les spécialistes autorisés, son influence majeure. Vous pouvez en consulter quelques pages sur le site, à cette adresse :
http://www.leconcombre.com/vaillant/forest/le-copyright-00.html

posted by concombre | 15/12/2005


RÉSUMÉ dU DERNIER ÉPISODE :

Le Concombre s'est débarassé de Chourave et de ses problèmes, en le nommant :
"Premier Ministre Chargé de Mission pour les Problèmes Extérieurs pendant son absence".
Il part pour les Mers Chaudes avec Zaza, sa secrétaire de direction...

Le Concombre réussira-il à épouser ZAZA ?

C'est ce que vous saurez en lisant le prochain album du Concombre : "LE BAIN DE MINUIT", dont la parution est prévue pour novembre 2006.

Pour voir toutes les pages disponibles sur le site, rendez vous au sommaire.

Bonne Lecture et à la prochaine.

Si vous avez des trucs à dire sur les Dossiers à Suivre de Près, ou des commentaires à faire sur les Problèmes Sensibles qui n'aiment pas du tout qu'on les chatouille, ne vous gênez pas, vous connaissez l'adresse du Responsable des Topinambours en lutte pour la Nivellement par le Haut, qui vous écoutera d'un oreille attentionnée.

posted by concombre | 02/01/2006


Retour à l'accueil

Retour page précédente


L'intégrale du Concombre vous attend chez votre libraire !

"Les années Pilote", une Somme. Elle s'est retrouvée un 13 novembre en rupture de stock. Vu le succès rencontré par cette Somme Ultime, son éditeur a décidé de se livrer un geste fort en direction de son imprimeur en lui envoyant un bon de commande signé de sa main, ce qui a convaincu l'imprimeur de mettre sous presse une deuxième édition ! Dont Acte.

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Pour les détails de cette somptueuse édition...
Pour lire la préface, consulter le sommaire et programmer vos dédicaces...
Cliquez sur le lien ci-dessous :
L'Intégrale du Concombre

posted by concombre | 02/01/2006


RUBRIQUE D'AUTO-SATISFACTION :

L'Intégrale du Concombre a obtenu à Angoulême le Prix du Patrimoine de la Bande Dessinée en janvier 2005 !

Cliquez sur l'îmage pour l'agrandir

Notre Légume National est donc passé du Statut de Légume Cultivable à la Stature de Légume Culturel. Bref, le voilà passé du Bocal au Global. Dont Acte.

posted by concombre | 02/01/2006



Bravo ! Vous êtes le
plus étonnant visiteur de ce site
Elle Était Sybarite
Lovelace Cucurbite
(dit Le Concombre)

Elle Était Sybarite
Paroles et Musique de Lovelace Cucurbite,
dit "Le Concombre".
Interprétées par lui-même en personne.
Mandryka © 2006 - Tous droits réservés

_____ G_____ D
Elle était sybarite,
_______ C______ G
Que j'en étais marteau!
Em
__________ Am
Elle était troglodyte,
D
_____________ G
Ça m'a rendu dingo!
G
_____________ D
C'était ma Carmélite,
C
____________ D
Et j'étais son bedeau!

_______ G ______ Em
Elle m'a dit Je te quitte,
_______ Am __________ D
Tu n'es qu'un vieux pruneau!

______ G_______________ D
Elle est partie la petite,
____ C______ G
Avec ses Roploplos
________ Em__________ Am
Je ne sais plus où elle habite,
D
_________________ G
C'est vraiment pas de pot!

Em
_________Am______________ D
Tu peux aller où tu veux, je m'en fous,
_______ G
Je te suivrais partout!
Em
_________ Am
Tu peux aller n'importe où,
D
____________G
Je te chanterai ONLY YOU!

Em
_____________ Am
Minauder des fadaises,
C
___________ G
Ici qui s'en soucie?
Em
___________ Am
À l'ombre des falaises,
D
_______________ G
Il vaut mieux être assis!

C
____________ D
Méditons sur le Temps qui passe,
C
_______________ D
Loin du qu'en dira-t-on!
_____ G_________ Em
Combien de temps encore,
___ Am________ D
Me dira-t-on Va-t-en!?

G
________C___ D ______ G
Et si tu t'en vas, je te suivrai,
Em
_______Am ___ D______ G
Où que tu ailles, je te chanterai :
G
_________________ C
STRANGERS IN THE NIGHT,
D
_________________ G
Dans la moiteur de l'été.
Em
_______________ Am
CHOU DOUDOU BIDOU
D
_____________ G
DOU DOUDOU DADÉ

__G___________ D
J'irai par les chemins,
___C____________ G
Le coeur en bandoulière
____Em________ Am
Aux accents déchirants,
______D__________ G
D'un accordéon solitaire.
_____G__________ C
Dans des bars de hasard,
___D________ G
Je lèverai mon verre,
____Em________ Am
Aux vagabonds hagards,
_______ D__ _____ G
Compagnons de misère.

________ G _____ C
Que faut-il que je fasse,
____ D_______ G
Pour briser la glace?
_________ Em_________ Am
Où sont passés mes vingt ans?
_____ D_________ G
Le parfum du Printemps?

__ Em_________Am
Je ne suis pas curieux,
____ C__________ G
Mais je voudrais savoir,
____ Em___________________ C
Pourquoi les lendemains qui chantent,
____ D______ ____ G
Se perdent dans le noir.

Mandryka © 2006 - Tous droits réservés
Le fichier MP3 de cette chanson
est téléchargeable :

CLIQUEZ ICI

Le texte et les accords
de cette chanson en
fichier Word



L'intégrale du Concombre
achetez neuf EUR 46,55
chez amazon.fr
L'intégrale du Concombre
achetez neuf EUR 46,55
chez fnac.fr



Les Dernières Nouvelles du Monde :


La Jeunesse de France refuse le retour à l'Esclavage.
Il y a de l'Espoir !

Cliquez sur l'Image pour l'Agrandir










Le Site du Concombre Masqué







Pour être prévenu de la
prochaine parution Inscrivez-vous à :

La Lettre du Concombre


Lettre précédente : Lettre 33







Sommaire de toutes les planches disponibles,
Consultez la page du :
Sommaire










On Vous Dit Tout
On VousCache Rien !
dans le BLOG du Concombre...








Le Blog du Concombre


Entrez dans le
Monde Fascinant des Problèmes, en cliquant ICI :

Le Blog du Concombre







La suite au prochain numéro...


Le Site du Concombre Masqué
Tous les personnages et les dessins de ce site qui sont issus de l'univers du "Concombre Masqué" sont Copyright © 2004 Mandryka
 
Tous les autres documents : textes/dessins/photos/ qui sont issus d'un autre site ou de toute autre provenance restent la propriété de leurs auteurs et sont copyrighted © par leurs ayants droits respectifs .