La composante narcissique

L'ego envahit tout l'espace social, avec une incapacité à se décentrer et à tenir compte d'autrui et une manière d'être basée sur un sens grandiose de sa propre importance, une surestimation de ses réalisations ou de ses capacités, avec des attentes d'être reconnu comme exceptionnel alternant avec des phases de découragement fondées sur le sentiment d'être nul ou indigne.

C'est que la manière d'être habituelle est régie surtout par un idéal de soi très élevé qui n'admet pas les erreurs ou les tâtonnements. Le sentiment correspondant est plus celui de honte que de culpabilité, et les réactions sont davantage des crises de rage contre soi que de colère contre l'autre.

L'autre est utilisé comme faire-valoir ou pour parvenir à ses fins, traité comme quelqu'un dont la fonction est surtout de renforcer l'estime de soi pour soi.

Si, dans sa forme ordinaire acceptable et même souhaitable, la composante narcissique correspond à une forme d'amour de soi ouverte et bienveillante, la manifestation concentrée et pathologique est cette part d'amour de soi qui s'aime comme objet et plus que tout autre.

Elle se fonde sur l'illusion d'être le centre et le maître du monde et repose, lorsqu'elle exhibe sa toute-puissance, sur une contradiction. Toute tendance narcissique exacerbée s'affirme et se proclame suffisante, alors qu'elle a dans le même temps besoin de la présence d'un autre qui la reconnaisse et l'approuve. Le narcissique peut exercer un véritable terrorisme relationnel, car il ramène tout à lui-même. Tout se passe comme si le monde entier devait le reconnaître. On retrouvera inévitablement des personnes présentant cette composante à des postes de pouvoir qui bien sûr les attirent.

Extrait de : JACQUES SALOMÉ Le courage dêtre soi. L'ART DE COMMUNIQUER EN CONSCIENCE Les Éditions du Relié 84220 Gordes France

PRÉSENTATION SUCCINTE DES PRINCIPALES COMPOSANTES NÉGATIVES DE NOTRE PERSONNALITÉ

Chacun y trouvera son compte.

Bon Courage.

Cet ouvrage de Jacques Salomé nous initie à l'art de communiquer en conscience. Il nous propose, entre autres, quelques repères pour :
- Explorer les zones d'ombre de notre personnalité qui nous enchaînent dans notre relation avec autrui et avec nous-meure.
- Apprendre à surmonter les violences, les blessures et les souffrances.
- Sortir des fidélités contraignantes et aller de la fidélité à l'autre à la fidélité à soi.
- Vivre les deuils successifs de notre existence et en sortir plus grand.
- Découvrir l'espérance spirituelle qui est en chacun de nous.
Un livre qui propose un nouvel art de communiquer, une charte du mieux-être avec autrui et avec soi-même.
Un pont entre la psychologie et la spiritualité.
Jacques Salomé est diplômé en psychiatrie sociale de l'école des Hautes Études en Sciences Sociales, chargé de cours pendant quinze ans à l'Université de Lille-III, formateur en relations humaines depuis 25 ans; il a communiqué son savoir et sa passion à plus de 40 000 travailleurs sociaux, médecins, psychologues et consultants.
Avant tout praticien pragmatique, préoccupé de nous sensibiliser aux enjeux et aux arcanes de la vie relationnelle, ce natif de Toulouse, père de cinq enfants, propose des repères susceptibles de nous aider à nous construire ou à devenir auteur de notre vie, c'est-à-dire capables de positionnements et de responsabilisation.
Aujourd'hui Jacques Salomé est plus soucieux de transmettre que de théoriser. S'il cherche à formaliser sa méthode, c'est plus dans un désir d'inscrire une trace et de modéliser la complexité du réel qu'il tente d'approcher, que pour définir un modèle sur le bien communiquer. Il garde une défiance circonspecte vis-à-vis des idéologies et des prophètes de la communication "parfaite" et des tenants du "bien communiquer".
Auteur de nombreux best-seller (Contes à aimer, contes à s'aimer ; Contes à guérir, contes à grandir ; Oser travailler heureux (avec Christian Potié) ; Car nous venons tous du pays de notre enfance ; Lettres à l'intime de soi), Jacques Salomé est aussi un poète qui, dans une langue riche et dense, nous parle de tendresse et d'amour au-delà des malentendus et des souffrances.
"Jacques Salomé demande si notre chemin a un coeur. Le sien en a un, c'est pour cela qu'il nous parle." (Marc de Smedt)
"Jacques Salomé est un humaniste pragmatique. A une époque où les discours psy s'entrecroisent dans la confusion, il a su se concentrer sur l'essentiel : la relation entre les êtres. Il ne théorise pas, il explique. C'est pour cela qu'il est compris et que ses conseils aident à mieux vivre." (Jean-Louis Servan-Schreiber).

Fermer cette page

www.leconcombre.com